10 façons de prendre soin de TOI au Quotidien pour développer estime, confiance et écoute intérieure.

Partager sur facebook
feuille d'abre jaune en forme de coeur avec des ombres bien-être

10 façons pour développer
estime, confiance & écoute intérieure

Quelle est la dernière fois où tu as passé du temps de qualité avec toi-même ? Dans la simplicité mais en pleine conscience. Tu sais, juste un rendez-vous de paix, humble et amical?

J’ai remarqué que plus on vieillit (grandit) plus on sait ce qui est nécessaire à notre bien-être.

mais quand appliquons-nous réellement toutes ces prises de conscience?

Car non, une bonne estime de soi ne se construit pas en un jour. Surtout quand on a l’habitude depuis des années de se sous-estimer, et de bafouer notre beauté et notre potentiel. Et non, Il ne suffit pas de se payer un massage en SPA de temps en temps pour penser que nous sommes délivrés de toute insécurité.

Alors, le secret pour une confiance en soi en béton ? Et bien, c’est « simple » comme bonjour, il suffit de répéter des petites attentions !

Et oui, la clé c’est la répétition… changer vos habitudes pour qu’elles deviennent votre attitude et qu’enfin vous ayez une banque d’idées dans laquelle vous iriez puiser vos ressources les jours moins lumineux de votre vie. 

L’amour de soi se cultive alors, au lieu de payer quelqu’un pour prendre soin de vous ou d’attendre patiemment mais douloureusement qu’une autre personne vienne s’occuper de votre jardin secret, soyez l’horticulteur de cette vaste étendue qu’est le bien-être autonome !

N’attendez pas après une tierce personne pour vous aimer pleinement, n’ayez plus besoin de faire valider vos propos, apprenez à apprécier l’ennui, le silence intérieur, la douceur de la vulnérabilité. Tous les sens et tous les corps de l’Être sont nécessaires à cette routine d’amour propre. 

J’ai donc recensé 10 idées variées pour vous permettre de cultiver votre bien-être autonome et apprendre à vous aimer de manière inconditionnelle. Des moyens simples pour vous reconnecter avec votre essence profonde. La connexion nécessaire de vous permettre d’accomplir votre mission de vie, votre dharma.

1 ) L’auto-massage

J’ai perdu le contact avec mon corps pendant tellement d’années, à simplement voir ses défauts dans le miroir plutôt que de contempler ses qualités, sans jugement, sans filtre de ce à quoi j’aimerais qu’il ressemble…Puis un jour j’ai appris à aimer mon corps, pour ce qu’il était, ce qu’il avait vécu, ce qu’il transmettait, j’ai appris à le voir et non pas à le critiquer, sans le souhaiter mieux, ni différent, ne serait-ce qu’un petit quelque chose en moins ou en plus….

Si tu aimes te faire masser tu adoreras t’auto-masser ! tu cibles facilement l’endroit qui est en tension, (avec le temps et la pratique, les sensations deviennent plus facilement perceptibles). Tu n’as pas besoin de dépenser de l’argent ou de prendre rendez-vous, tu improvises un auto massage quand ça te chante. Dans la tradition ayurvédique, la médecine indienne holistique, ce massage s’appelle Abhyanga. Il est généralement pratiqué avec le l’huile chaude, mais peut être aussi fait à sec pour les constitutions de type Kapha (terre & eau).

« Je suis une personne très tactile, qui aime transmettre mon énergie par les mains, j’aime méditer en amenant de la chaleur dans mes mains, j’aime me reconnecter avec mon corps en touchant ma peau quand je ressors d’un Savasana. »

  • L’auto-massage est un moyen très sain de se reconnecter avec notre corps.

En appréciant la douceur de nos mains, de notre peau et tous les ressentis auto-générés par ses mouvements. On peut stimuler nos méridiens des pieds par des points de pression pour prendre soin de notre énergie, ou simplement balayer le corps de la tête au pieds par des mouvements circulaires, libres et intuitifs. 

  • L’auto-massage permet d’avoir un autre sens témoin de notre corps : le toucher.

Plutôt que la vue qui elle est souvent teintée par ce que l’on voudrait voir de nous ou encore ce que l’on pense voir de nous. 

Si ce moment intime peut rester organique et platonique, il peut aussi devenir plus sensuel, de soi à soi, l’acte de se donner de l’amour est alors simplement amplifié, exploré. Car on peut aussi avoir besoin de lâcher prise complètement par moment.  Et bien il se trouve que pour ça j’ai un deuxième exemple parfait que j’ai nommé : la masturbation. 

2) La Masturabation

la masturbation - prendre soin de soi - prayana yoga

Comme je le disais, dans la prolongation d’un auto massage ou simplement si vous avez besoin de quelques minutes pour évacuer un trop plein d’énergie, la masturbation est une technique puissante pour se libérer des tensions accumulées dans le corps. 

L’acte de se toucher de manière sensuelle nous ramène au corps, à notre identité primitive, qui nous permet de nous purifier des sensations oppressantes que l’on ressent lorsque l’on est trop enfermé dans notre mental et que l’on se sent perdu dans nos nombreuses inquiétudes. Le plaisir sexuel géré de façon autonome nous permet de reprendre notre pouvoir sur nos désirs et nos besoins et nous ramène à l’instinctif. 

Pendant combien d’années ai-je attendu qu’une tierce personne satisfasse mes envies, sans même penser que ses désirs étaient à ma portée !

Combien de fois ai-je refoulé mes pulsions sexuelles sur une activité sportive intense dans le but de m’épuiser ou en avalant une quantité démesurée de nourriture car je n’avais personne sous la main pour me soulager ?

On entend souvent qu’avant de vouloir aimer quelqu’un il faut s’aimer soi même, et bien je pense qu’il s’agit du terme AIMER  au sens large, et donc naturellement, aussi au sens orgasmique ! Apprendre à se toucher c’est apprendre à se connaître, savoir ce qui nous fait du bien, ce qui nous anime. C’est aussi apprendre à se comprendre et donc à s’accepter ! 

La confiance qui émane de cet acte tout à fait sain nous amène plus de sagesse et d’autonomie pour nous permettre ensuite d’aller vers des relations plus saines et adéquates à ce que l’on recherche réellement. 

FINI de choisir la quantité à la qualité en croisant les doigts pour que votre prochain partenaire soit moins pire que le dernier ou aussi bon que votre meilleur coup !

En apprenant à gérer votre énergie sexuelle seule, vous vous libérez de cette dépendance affective qui vous attire vers des personnes qui ne sont pas faites pour vous et devenez autonome quant à la gestion de vos désirs.  

La chose est maintenant plutôt bien référencée et il existe beaucoup de techniques et d’outils pour vous aider à atteindre la jouissance intime et personnelle. Cela dit,  je pense que la clé est de laisser l’inspiration vous guider, avec toujours le même fil conducteur : bienveillance et curiosité.

Mais parfois nous n’avons pas l’énergie requise ou alors nous ne sommes simplement pas d’humeur à titiller. Dans ce cas, des activités plus tranquilles peuvent être une vraie source de réconfort, je parle ici de ressources inspirantes.

3) Les ressources Inspirantes

Il peut s’agir d’un auteur de développement personnel qui vous allume ou les vidéos d’un mentor qui a toujours les bons mots pour vous réconforter. 

Personnellement je tiens un journal dans lequel j’écris les citations inspirantes des livres que je lis ou des artistes que j’écoute. 

Pendant longtemps, lorsque je sentais une vague de dépression me foncer dessus sans raison, j’avais le réflexe de plonger dedans la tête la première sans me poser de questions… Les gens heureux m’énervaient, et me regarder dans le miroir était chose quasi impossible ! Au menu ? des chansons tristes, des séries aux nombres de saisons à n’en plus finir, une bonne dose de malbouffe. Toute ma vie était remise en question au moindre pet de travers. 

Bien sûr, ces “phases” ne duraient jamais bien longtemps et, souvent après quelques jours, je réussissais à me ressaisir et à me reconnecter à mon essence profonde. Mais, dans cet instant de vague dépressive où je ne reconnaissais plus le sens de ma vie, l’idée de changer de fréquences vibratoires en contrant cette force obscure ne m’effleurait même pas l’esprit. 

Comme si je n’avais aucune force d’action sur mes humeurs et mes émotions. Puis, plus j’ai appris à m’aimer et à me reconnaître, plus j’ai compris que je n’étais pas obligée de me laisser dévaster par ce tsunami d’émotions. 

J’ai remplacé les activités néfastes pour moi par des activités ressourçantes, parfois en lisant la page d’un livre, et une simple phrase changeait tout mon état général grâce à la résonance qu’elle créait en moi à cet instant. 

En me renseignant, j’ai compris que je n’étais pas la seule à vivre ces moments intenses et que même les meilleures d’entre nous y passent. Et si tu ne connais pas encore de personnes qui t’inspirent réellement, la curiosité sera ton meilleur allié pour t’aider à dégoter des ressources inspirantes pour tes jours les plus sombres. 

Pour ma part, j’ai été très inspirée par ces personnes :

Attention, je ne dis pas ici de ne pas vivre tes émotions, mais bien de réussir à les identifier et les comprendre pour te permettre de les accueillir avec douceur et non-jugement le jour où tu sentiras le tourbillon destructeur des agitations du mental te foncer dessus.

Parce qu’il ne s’agit pas de se dire quelque chose une fois pour que cela se réalise, j’ai recensé en quatrième position un rituel yogique pratique et efficace pour te permettre de prendre soin de toi au quotidien. Je parle ici de la prononciation d’une résolution qu’on appelle en yoga, le shankalpa.

4) Le Shankalpa

Sankalpa signifie résolution. Il s’agit d’une phrase positive, axée dans le présent et à laquelle tu crois fermement, que tu vas répéter mentalement tous les jours ou aussi souvent que possible, afin de faire germer en toi la graine de cette phrase par l’action.

 Il existe de nombreuses techniques de reprogrammation du cerveau, et de nombreuses études sur le sujet démontrent que là encore, c’est la répétition qui est la clé de la réussite. 

Depuis notre tendre enfance, il nous est répété des phrases qui se sont ancrées fortement en nous et qui se sont transformées en fausses croyances avec les années, telles  que : “non tu ne le mérites pas”,  “méfies toi des autres”,  “ ce n’est pas bien d’être trop curieux”,  “tu n’es pas à la hauteur, tu n’y arriveras pas”…  

Puis, petit à petit au gré de nos échecs, nous nous sommes nous même répétés des phrases négatives (souvent inconsciemment) qui ont fini par forger notre identité. Avec le shankalpa nous inversons le processus en remplaçant ses fausses croyances négatives par de nouvelles croyances qui retransmettent non pas ce que l’on pense de nous mais bien ce que l’on souhaite voir apparaître de nous. Il est donc important de pouvoir prononcer cette phrase avec foi et détermination afin de placer la bonne énergie en nous et permettre à notre être de s’imprégner de cette impulsion de changement. 

Un shankalpa peut ressembler à :

J’ai confiance en moi en toute situation” ou “Je suis en parfaite santé et je me respecte en tout temps”. 

Prends le temps de trouver une phrase (sankalpa) qui te fait vibrer, qui te parle et dont tu sais avoir besoin pour évoluer dans ta vie. Cette phrase sera ton petit secret à toi, que tu pourrais écrire dans ton journal intime si tu as besoin de la relire les jours où tu doutes de toi. 

Petit à petit, tu pourras observer tes attitudes évoluer jusqu’à ce que tu te rendes compte que ton sankalpa t’a permis de te transformer. Attention, c’est tout de même important de ne pas avoir d’attentes face à cette résolution car tu risquerais d’avoir des déceptions si tu es trop pressé de voir le changement ou si tu n’évolues pas comme tu le souhaitais au départ.

 En fait, ce qui est essentiel, c’est d’avoir la foi en cette phrase que tu prononces et sentir que tu as le pouvoir de changer les facettes de ta vie qui ne te correspondent plus et ce, même quand tout n’est pas en ta faveur. 

La prononciation de mots est un premier pas vers l’optimisation de ton potentiel, cela dit il est tout aussi important que ces mots prennent forme pour se manifester par des actions concrètes.  Et oui,  il faut faire circuler l’énergie ! Pour cela, la cinquième façon que j’ai recensé pour prendre soin de toi est tout simplement, la pratique physique.

5) La pratique Physique

Il y a ceux qui en font trop et se blessent et il y a ceux qui n’en font pas assez et le regrettent, et toi de quel groupe fais-tu partie ? 

La pratique physique peut être tout un challenge tant il y a de choix et pourtant, l’on a parfois du mal à trouver chaussure à son pied. Le mouvement du corps est essentiel pour prendre soin de soi, il permet de faire circuler l’énergie à l’intérieur de nous, de faire bouger les choses. Il n’est pas nécessaire de se cantonner à une activité sportive ou physique particulière, nous sommes des êtres dotés de potentiel d’apprentissage sans limite tant le mouvement est initié par le cœur, guidé par l’inspiration. 

Écoute - Confiance - Estime - Prayana Yoga

Tu comprendras que je ne parle pas de performance ou de beauté, mais bien de mouvement conscient et libérateur ! Mais oui, un sport quelconque vous aidera à être discipliné et stimulera votre taux d’énergie s’il est pratiqué modérément, mais il peut s’agir également de danse ou d’expressions artistiques comme le théâtre. 

Payana Yoga - Prendre soin de toi - estime - confiance - écoute intérieure

Évidemment, je prêcherais pour ma paroisse ici en vous parlant du YOGA car c’est une pratique holistique qui vous permettra de garder la conscience sur vos postures tout en donnant une intention à vos mouvements. Le yoga est tellement large et complet que vous pouvez l’adapter à l’infini afin de correspondre à vos besoins du moment ! Chaque posture a une vertu thérapeutique, chaque exercice  peut permettre d’améliorer un état particulier. Mais que vous choisissiez le yoga ou autre chose, permettez à votre corps de s’exprimer par le mouvement afin de le libérer de ses maux et de ses tensions, en restant particulièrement attentif aux sensations qui se dégagent de cette effervescence interne qui en a beaucoup à nous apprendre sur nous-même.

La pratique physique est excellente pour booster notre confiance, en nous permettant de remarquer nos capacités dans l’instant, mais elle demande une certaine rigueur et une présence complète pour éviter la blessure.  Alors, si parfois tu n’as pas l’énergie nécessaire pour ça ou alors si tu aimerais davantage te laisser porter par une activité plus légère, je te propose en sixième position, la création.

6) La création

Certains pensent qu’il faut avoir du talent pour créer, or la création, comme tout, ça s’apprend. Et dans le même sens, plus on pratique, plus on développe des facilités qui vont nous permettre de voir notre progression, notre évolution. 

Même si le but de la création n’est pas de performer mais plutôt de nous évader et d’exprimer nos états d’âme, c’est toujours gratifiant de contempler quelque chose que l’on a fait de nos propres mains. Laissez vous inspirer par quelque chose qui vous attire, que vous trouvez beau, harmonieux. Certains utilisent la création pour contrer l’anxiété, le stress voire même l’insomnie. 

Il y a mille et une façons de créer:

  • Une activité artistique ( le chant, la poésie, dessin…)
  • Ou alors plus pragmatique (du bricolage, de la cuisine, du jardinage et j’en passe… )

Là encore, créer vous permettra de prendre soin de votre imaginaire et de votre enfant intérieur en revenant à des choses manuelles, instinctives, inspirantes. Ce n’est pas pour rien qu’il existe de nombreux ateliers créatifs dit thérapeutiques, car ils permettent véritablement de passer du bon temps avec soi même en faisant quelque chose de constructif. 

Le résultat ne sera pas forcément celui que vous désiriez, alors là encore il est important de ne pas avoir trop d’attentes sur le résultat final car le temps que vous passerez à explorer divers horizons en créant sera plus précieux que n’importe quel rendu final. 

Prendre le temps de confectionner quelque chose nous permet de revenir à notre essence en allant puiser dans notre monde intérieur, nos ressentis, nos émotions, nos sensations. 

 

Quand tu te rends compte que tu es déconnecté de toi même, il y a une technique toute simple mais pour le moins efficace, attention à pratiquer avec amour de soi et bienveillance, pour une septième manière de prendre soin de toi au quotidien, il s’agit tout simplement de te contempler.

7) Le miroir

A une époque, je passais beaucoup trop de temps devant mon miroir, pas que j’aimais beaucoup voir mon reflet dedans, en fait, c’était plutôt le contraire, je passais des heures à scruter mes défauts, en essayant de dissimuler ceux qui étaient les plus évidents à mes yeux et en maudissant ceux pour lesquels je n’avais pas de solution.

Je finissais par capituler devant un bouton trop apparent, une mèche rebelle, un ventre pas assez plat, des bras pas assez musclés. Je passais aussi des heures à me maquiller pour essayer de faire ressortir le meilleur de moi même, en me disant intérieurement que je faisais ce que je pouvais et tout en pensant que ce que je voyais n’avait vraiment rien d’exceptionnel. Certains jours, je quittais la salle de bain le sourire au lèvre avec une certaine satisfaction de ce que j’avais mis beaucoup de temps à préparer, d’autres jours je n’avais à mon égard que des reproches, voir même carrément des insultes !

 Avec le temps j’ai développé un certain mépris pour les miroirs, je trouvais que c’était une arme redoutable de destruction massive à l’image que l’on se fait de soi. Un outil ennemi qui ne faisait que nous mettre en mauvais terme avec nous même. Sans miroir, tout allait bien, je me moquais de mon apparence,  je ne me voyais pas alors je pouvais m’imaginer, me repenser, me recréer. 

Mais un jour j’ai fait l’expérience de me regarder dans le fond des yeux, je voulais voir mon âme. Mon visage s’est apaisé, mes traits se sont relâchés, j’acceptais pleinement pour la première fois l’image que j’avais en face de moi. Je reculais puis admirais ma peau , mes poils, mes courbes, mes cicatrices. Je ne voulais rien changer, rien rajouter par-ci ni enlever par-là. Mes seins inégaux et aplatis étaient le témoin d’un long allaitement, mes grains de beauté incalculables reflétaient l’histoire de mon enfance passé au soleil, mes hanches trahissaient ma gourmandise, mes poils disgracieux le signe que parmi toutes les injonctions faites aux femmes, j’avais choisi mes combats. 

Je n’étais pas à l’image de la femme parfaite, mais je me sentais parfaitement moi, en harmonie avec ma réalité, en admiration d’être encore debout après tout ce que j’avais traversé, et alors je me suis sentie belle, authentique, invincible, douce, je me suis vue sans filtre, sans jugement, sans critique. 

 

S’admirer devant le miroir en commençant par voir au-delà du regard, c’est faire acte de reconnaissance de soi, en toute humilité. Il est toujours plus aisé de s’observer en portant une attention particulière à nos qualités pour se redonner de l’assurance, malheureusement cela met dans l’ombre nos défauts, ceux que l’on cache et que l’on finit par ignorer. On donne alors plus d’importance que nécessaire à une partie qu’une autre et on crée ainsi des déséquilibres en nous. Voyez-vous entièrement, naturellement et sans développer de jugement afin de prendre soin de votre SOI profond.

 Et si prendre soin de soi peut s’avérer être une tâche parfois difficile lorsque l’on se néglige depuis longtemps, il est tout à fait normal de pouvoir se récompenser après une journée fatigante ou éprouvante. Pour cela, en huitième position dans ma liste, je vous parle de la récompense.

8) Se récompenser

Je n’ai jamais été très bonne dans l’art du dosage de la récompense. Je dirais que je cherchais surtout un certain réconfort, le problème du réconfort étant qu’il nous garde dans nos zones de confort, celles qui nous causent le plus souvent du tort qu’autre chose. 

Je me suis beaucoup réconfortée dans la bouffe, quoi de plus efficace que du chocolat pour apaiser nos nerfs fragilisés par l’émotion. Pour certains ce sera plutôt l’alcool, d’autre l’inaction, chacun son poison du réconfort. 

Croyez-moi, la récompense a bien meilleur goût. Il peut s’agir de laisser quelqu’un prendre soin de vous si vous avez l’habitude de prendre soin de l’autre, ou de prendre un moment juste à vous, quelque chose qui nourrit votre âme, apaise votre mental  et revitalise vos énergies. 

En vous récompensant, vous vous aidez à reconnaître quand vous êtes dure avec vous-même, très critique, trop rarement élogieux. Prenez soin de vous en vous récompensant pour progressivement, vous apprivoisez vous-même !  Cela vous permettra d’avoir envie de passer du temps avec vous même, sans être dans le déni de ce que vous êtes ou dans l’attente de ce que vous souhaitez devenir, un moment de récompense simple dans le lâcher-prise et la reconnaissance, la gratitude de pouvoir vivre dans un moment de pure présence à soi. 

Offrez vous des cadeaux comme vous offrez des cadeaux à vos amis, avec le cœur. 

Parfois en vous récompensant, vous prendrez conscience qu’il est temps d’avoir rendez-vous avec vous même, et la, peut-être aurez vous envie de méditer ! C’est pour cela qu’en neuvième position comme façon de prendre soin de vous,  j’ai recensé la méditation.

9) Méditer

Quoi de mieux que la méditation pour revenir à l’écoute intérieure. Peu importe votre emploi du temps, faites-y de la place pour passer quelques minutes assis en silence, en introspection, en recueillement. Méditer est une excellente manière de prendre soin de soi quotidiennement, un véritable remède à une estime de soi saine. 

Méditer vous rendra humble, vaillant et autonome dans votre croissance personnelle. Méditer est gratuit, accessible, adaptable, versatile. 

Pour débuter, concentrez votre attention sur des techniques simples telles qu’ observer une chandelle (Trakata), la méditation des trois points (observation du souffle puis des sons puis des sensations) ou Anapana (observation de la respiration). 

Permettre à la méditation de faire partie intégrante de votre vie est un cadeau incroyable que vous vous accordez. La méditation vous permettra de lustrer jour après jour ce filtre opaque qui teinte votre vision de la vie, de vous-même, et des autres. Ce filtre qui pèse si lourd sur vos épaules qui vous donne la sensation que la gravité vous écrase, que l’air est pollué, que les couleurs sont délavées… Méditer vous permettra de comprendre les choses qui se passent en vous en les écoutant, pour rester authentique face à vos réactions, vos conditionnements. 

Méditer vous fera réaliser que vous avez le pouvoir de comprendre votre mental, vous développerez de la compassion et de l’écoute intérieure en vous ramenant vers votre fil conducteur, votre désir de vous accomplir, et répondre à cette question que vous vous posez depuis longtemps, “quel est le sens de ma vie?”. Prenez garde, car méditer ne veut pas dire avoir une réflexion ou encore relaxer l’esprit. Votre méditation peut durer de quelques minutes à plusieurs heures, la durée est variable, la technique peut elle aussi différer, mais l’intention elle reste la même, celle de voir ce qui est. 

Après avoir recensé 9 manières de prendre soin de soi quotidiennement, j’ai réfléchi à une dixième, j’ai bien les chiffres ronds, alors j’ai réfléchi et réfléchi encore… avant de réaliser que j’allais passer à côté de l’évidence… pour prendre soin de vous, apprenez à ne rien faire !

10) Ne rien faire

ne rien faire pour prendre soin de soi prayana yoga

Ah, quelle délectation que de ne rien faire ! Pourtant, nombreux sont ceux qui fuient cette option comme la peste ! Alors pour cette dernière façon de prendre soin de soi, et bien je la recommande surtout à ceux qui justement n’en font que très rarement l’expérience. 

Mais non vous ne vous ennuierez pas, pourquoi ne pourriez-vous pas simplement apprécier le fait de vous reposer, de respirer et d’être en vie ? Rien pour vous divertir si ce n’est le spectacle de vie de la nature, une mer qui s’agite, des feuilles d’arbres qui batifolent, des oiseaux qui planent… Prenez le temps de ne rien faire, laissez votre cerveau s’évader quelques instants. 

Installez-vous les deux pieds en l’air, dans un hamac si votre dos vous le permet, et prenez le temps de respirer consciemment pendant plusieurs minutes, en présence complète de ce moment où rien ne se passe, ni dans votre tête, ni dans votre corps. Rien d’autre que le flux organique de votre incarnation terrestre. 

Pas de recherche d’augmenter son plaisir, pas de culpabilité de gâcher du temps précieux qui aurait pu être utile à d’autres projets. Pas de contrainte de technique, de calcul, d’ordre ou d’intellect. Juste l’air frais qui passe dans vos narines, remplit vos poumons et nourrit vos cellules. Ne rien faire vous permet de prendre une pause pour apprécier la vie simplement, en se contentant de ce que l’on dispose, de ce qui nous est offert.

Je n’ai aucun doute face au fait que vous trouverez certainement au moins 3 de ses idées pour prendre soin de vous quotidiennement. Vous ne vous plaindrez jamais plus de vous ennuyer, d’être seul ou de ne pas savoir quoi faire. 

Et je pourrais continuer la liste et vous donner encore pleins de façon de révéler votre potentiel en toute bienveillance, mais sachez que toutes ces idées je l’ai ai eues en me donnant l’opportunité de passer des moments seule avec moi même, en me laissant porter par ce qui m’habite avec la seul intention de mieux me connaître. Alors n’ayez pas peur d’expérimenter vous aussi ces moments de solitude et de vide, car vous êtes un être entier, avec en lui toutes les réponses à ses questionnements les plus existentiels.

 Défaites vous de l’idée préconçue que la solitude est triste et monotone, prenez conscience que vous êtes votre propre meilleur ami, et que personne, je dis bien personne, ne pourra remplacer cet amour propre si nécessaire à votre bonheur. 

Et toi, quelle est ta façon de prendre soin de toi? Écris ton/tes rituel(s) en commentaire pour partager ce qui fonctionne pour toi et inspirer à ton tour…

Aurore Guerrier

Aurore Guerrier

Laissez un commentaire...

À propos de moi...

J’aborde le yoga comme un style de vie, c’est pour moi un art de vivre holistique qui me permet de me découvrir un peu plus chaque jour en m’apportant des habitudes saines, des réflexions profondes sur ma personne ainsi que des outils puissants pour explorer mon potentiel d’être.

Je souhaite faire découvrir le yoga sous sa forme la plus complète, vivante, évolutive et intime, en partageant mes apprentissages, mes connaissances ainsi que mes points de vue et mes questionnements pour que le plus grands nombre de personnes possible puissent s’aider de cette pratique entière et si vaste pour développer des valeurs de vie universelle tel que l’amour inconditionnel de soi et des autres.

Articles similaires

On se voit sur Facebook ?

On ce voit sur YouTube ?

chaîne youtube prayana yoga
Lire la vidéo

Inscris-Toi à l’infolettre!

Et reçois en exclusivité toutes les nouveautés de Prayana Yoga!

Retour haut de page